Plus de 140 ans d'histoire !

 

La création de l'UFJ pour lutter contre l'illettrisme

Résultant du Siècle des Lumières, la création de l'UFJ à Paris en 1875, avait pour objectif de combattre l'ignorance par le savoir et donc l'éducation. Implantée dans plusieurs écoles publiques, elle propose dès sa création des cours de français et de mathématiques afin de participer au mouvement de lutte contre l'illettrisme lancé par le Ministère de l'Instruction Publique en 1833. Porté par son succès, l'association décide d'ouvrir une antenne lilloise en 1884. Mais les lois Jules Ferry de 1881 et 1882 rendent finalement l'école primaire publique laïque obligatoire et gratuite, apportant ainsi l'instruction au plus grand nombre et dès le plus jeune âge.

L'école devient obligatoire, l'UFJ se transforme

Vingt à trente ans plus tard, les adultes ayant appris à lire, écrire et compter ne sont plus obligés de passer par l'éducation populaire pour acquérir les savoirs de base. Ainsi, à la veille de la Première Guerre Mondiale, l'illettrisme en France ne concerne plus que 3% de la population. Les cours d'éducation populaire pour adultes perdent alors graduellement de leur importance et l'UFJ accuse une perte d'adhérents très importante : de 9000 auditeurs en 1893, elle passe à 3500 en 1915. Néanmoins, les cours du soir, restent pour beaucoup une porte d'accès à la culture et aux loisirs. L'UFJ maintient son activité en proposant à la fois des formations techniques et de loisir.

De l'éducation populaire à la formation professionnelle...

Les années 1960-1970 s'avèrent plus difficiles pour la section parisienne de l'UFJ qui peine à trouver de nouveaux bénévoles et à maintenir les cours ouverts. Cette section ferme ses portes au début des années 1970 et la section lilloise devient alors le siège de
l'association. En 1971, l'UFJ développe une nouvelle fois son activité en s'orientant vers la formation professionnelle. Il est attribué à l'association un agrément de l’État et un financement qui lui permet dès 1975 de débuter son activité dans la formation professionnelle.

...et de la formation à l'insertion

 

Au fil des marchés de formation et dans une logique de suite de parcours, l'UFJ se tourne en 2011 vers l'insertion professionnelle. En effet, de nombreux stagiaires de la formation professionnelle exprimaient le besoin d'être accompagnés dans leur parcours vers l'emploi.

 

Aujourd'hui, l'activité de l'UFJ est regroupée en 4 pôles de compétences : le Pôle Education Populaire nous permet de poursuivre la mission première de l'UFJ en proposant des cours assurés par des bénévoles à un prix volontairement bas, le Pôle Formation propose des formations en remise à niveau, langues étrangères, informatiques... dont certaines certifiantes. Le Pôle Insertion accompagne des demandeurs d'emploi dans leur insertion sociale et professionnelle et enfin, le Pôle Arts et Culture permet un travail sur la voix parlée et la voix chantée